Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 14:40

Le site de dépouillement n’était pas mis à jour depuis un moment, donc j’ai décidé d’en faire une de conséquente cette fois-ci avec l’ajout des décès de la paroisse St Dalmas de Valdeblore de 1830 à 1860, ainsi que les décès à Roure de 1870 à 1910 et les mariages dans cette commune de 1820 à 1829. Sur l’arbre, petit ajout avec les décès à Saint Sauveur sur Tinée de 1799 à 1805 ainsi que les sépultures sur une période presque similaire, à savoir de 1795 à 1803.

 

J’ai décidé, de temps à autre, de faire de petites explications sur des prénoms rares voire bizarres que je trouve aux travers de mes pérégrinations généalogiques. Cette semaine, j’en ai trouvé quatorze... Mais bon, ça fait un peu beaucoup, donc j’en garde sous le coude et vous en présente quatre, tous trouvés à Roure, dans les Alpes-Maritimes entre 1824 et 1877.

 

  • Agapet (variante: Agapit)

Ce n’est pas très fréquent, c’est certain. A l’origine, Agapit était un martyr du IIIe siècle à Rome.

Mais le plus célèbre des Agapet ou Agapit fut un Pape du VIe siècle devenu un Saint, célèbre pour avoir combattu les hérésies et surtout pour avoir rétabli l’ordre dans les églises d’Orient suite à l’invitation de l’empereur Justinien. Il est d’ailleurs célébré également par les Orthodoxes

 

http://passiongenealogie.hautetfort.com/media/01/02/577743992.jpg

Saint Agapet, Pape de 535 à 536 (oui, ça fait pas beaucoup)

 

 

A noter le dicton du jour de la St Agapit : « Si tu ne veux pas suer, enlève tes habits. » C’est presque olé-olé pour la fête d’un Pape...

 

Dans les dépouillements en cours, on retrouve plusieurs Agapet et Agapit, des familles BLANCHI, MALLET et ROBION notamment. Il est fort probable qu’il y ait un lien entre eux puisque les seuls Agapet/Agapit rencontrés jusqu’à présent sont originaires de Roure.

 

L’INSEE ne nous signale aucun Agapet ou Agapit né en France et vivant acutellement.

 

  • Réparate

C’est un prénom très fréquent dans le coin, je l’ai croisé à Valdeblore, Roure, Rimplas et Saint Sauveur et je le croiserai certainement ailleurs dans ce département.

Réparate fut une martyre du IIIe siècle que l’on tenta en vain de brûler et qui finalement fut décapitée à l’âge de 12 ans. Le site Nominis nous précise : « Son corps serait arrivé à Nice dans une barque guidée par une colombe et fleurie de roses, de lys et de palmes. » Et en effet, la Cathédrale de Nice porte son nom ainsi que beaucoup d’habitants de la région, même des villages éloignés de la grande ville. Elle est également vénérée à Florence.

 

http://img594.imageshack.us/img594/5197/stereparatemartyre.jpg

On voit sur le tableau de gauche Ste Réparate à genoux sur le point de se faire décapiter

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

D’après l’INSEE, la dernière Réparate née en France le fut en l’an de grâce 1933. Elles furent d’ailleurs trois à naître avec ce prénom cette année-là.

 

Tout de suite, la suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas - dans Alpes Maritimes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sacrés Ancêtres!
  • Sacrés Ancêtres!
  • : Un blog généalogique un peu décalé sur des ancêtres pas toujours coopératifs.
  • Contact

Sacrés Ancêtres sur Twitter

Recherche

Sacrés Ancêtres sur Facebook